05 septembre 2016 ~ 0 Commentaire

Chapitre 3

Un doux parfin de terre humide se rependais dans la clairière que Talista semblait apprécier tout particulièrement. Tandis qu’elle gazouillait joyeusement, Mott  aperçu Oniros qui, accompagné d’un lièvre et d’un renard, les rejoignis. Ces deux compagnons ne semblaient porter aucun regard sur Mott qui les regardaient avec étonnement; ils allèrent directement voir le nouveau née. Arrivés proche de son berceau d’osier les deux animaux semblaient interloquer au plus haut point, alors que Oniros observait la scène d’un regard bienveillant et intrigué.

Le lièvre, après un bref instant, lança un regard a son compagnon qui d’un hochement de tête semblait lui confirmer leur mystérieux attrait. Le renard approcha sa tête de la petit fille qui s’agrippa a son cou instinctivement, Mott lança un regard inquiet mais celui ci acquiesça d’un hochement de tête amical.

-Mott, mon garçon suis moi a présent, je dois te montrer quelque chose.

Talista en croupe sur le renard semblait comblé de joie bien que Mott ne sachant pas trop comment réagir, regardait la scène avec appréhension. Le renard comprit instinctivement son angoisse et alla se mettre a son niveau.

Les premiers rayons de soleil traversèrent le feuillage, chassant la légère bruine matinale.

ainsi ils s’avancèrent sur le sentier.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Noirs Grimoires |
Timuɣliwin |
au hasard des mots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Il marche sur des oeufs
| Rentrée et nouveautés litté...
| Lestroispagesdumatin