17 janvier 2017 ~ 0 Commentaire

Chapitre 7

Oniros était assit à coté de son lieutenant tandis que Zoltalk, Ponylis et leïlla tous trois membres de la section 2-12 qui assurait leur protection resté debout derrière eux. L’architecture typiquement galifrééne était stupéfiante. La structuration des mures, poutres ainsi que des vitres était faite de lumière et renvoyer des rayons multicolores étincelante dans toute les directions sans qu’as aucun moment il n’éblouisse l’œil. tout en irradiant la pièce tout entière d’une lumière a la fois chaleureuse et froide qui rappeler la nébuleuse de Pan dans la galaxie Arsiliénne. La pièce ou il siégé bien que de taille moyen, paraissait gigantesque semblant s’étendre a l’infini.
Bien que l’accueil avait été des plus chaleureux Oniros n’avais de cesse d’être sur ses gardes. Trop de mystère entourée la disparition de ses prédécesseur et durant tout le trajet qui l’avait emmené sur Galifrey il n’avait pu ce défaire d’un mauvais pressentiment. Peu être était-il lié au fait que le mobile de leur assassina ainsi que le mode opératoire était pour l’heure inconnu. Et ce, alors qu’un champs de force quantico-onirique impénétrable les protégé durant tout ce temps.
Oniros portait également une bague qui généré un tel champs de force sensé le protéger..
Le gradient, du haut conseil galactique Galifréen avait pris la parole depuis quelques instant quand Oniros ce rendit compte qu’il ne l’écouté pas, non pas qu’il ne voulais pas connaître les découvertes que celui-ci avait faite sur le mal qui rongé son peuple, mais une voix intérieur l’appeler de toute ses forces et l’empêché de resté attentifs.

 
Entendez mon appel
peuples des rêves
Entendez mon appel
venez a moi sans tarder
n’écoutez pas l’usurpateur
je suis la à présent
rejoignez moi
nous trouverons ensembles
ainsi la vérité nous serra révélé
rejoignez moi a présent
rejoignez moi maintenant
suivez la troisième étoile
tout droit jusqu’au matin

 
Oniros retrouva ses esprit, et regarda le diplomate Galifréen un peu gêné. Aussitôt le lieutenant Lander-Schmoutz ce tourna vers lui et lui dit: Mon pressentiment, celui de tout a l’heure… Suivons la voix sans tarder.. je le sens ..!
Le Gardient du haut conseil Galifréen s’était arrêté de parler voyant bien qu’il n’avait plus aucune attention. Puis dit à son tour  d’un air interloqué.
Oniros : Veuillez nous excuser nous avons perdu le fil.
Vous étiez entrain de nous faire par d’une découverte concernant le mal qui nous ronge ? Je vous écoute a présent .
Le Gardien : Oui, tout a fait, Nous avons retrouvé la trace de l’assassin Krombopulos Michael* qui à dérobé un bracelet temporel l’année prochaine.
Il se trouve que le bracelet a laissé une trace concordante avec les trois assassinas de vos dirigeants ainsi que bien d’autre survenu dans des condition improbable. Mais alors que que nous allions lui mettre la main dessus , il a subitement disparu. Une de nos équipe est actuellement sur la piste. Nous vous informerons de l’avancé de nos recherche en temps et en heure.
Oniros : Merci à vous Gardient du Haut conseil… Veuillez par ailleurs nous excuser mais nous devons partir sans tarder.
Mais avant que le gardient du haut conseil eu le temps d’ouvrir la bouche la délégation des rêves ce téléporta a bord du Tradavinci .

Oniros : Lieutenant Lander-Schmoutz prenez le cap de la troisième étoile !
Et continuer jusqu’au matin !
Lieutenant : A vos ordre capitaine.
… Eu, jusqu’au matin ?

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Noirs Grimoires |
Timuɣliwin |
au hasard des mots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Il marche sur des oeufs
| Rentrée et nouveautés litté...
| Lestroispagesdumatin